Notre vraie valeur ajoutée c'est la mobilité !

Interview de Philippe Garnier, fondateur et président de Penbase, spécialiste du pointage et de l’écosystème digital.

Pouvez-vous nous présenter la société Penbase, que vous avez créée il y a près de vingt ans ?

Penbase est une société qui emploie aujourd’hui 26 salariés et réalise trois millions d’euros de chiffre d’affaires. Nous sommes présents dans différents environnements, mais connaissons une très forte progression dans l’univers de la propreté qui représente aujourd’hui la moitié de ce chiffre d’affaires.

Comment définiriez-vous votre activité, et vos solutions, dans un monde où l'on ne parle plus que de digitalisation… ?

Nous avons abordé le marché il y a près de vingt ans alors que la notion même de mobilité n’existait pas. C’est l’arrivée de l’Iphone qui a donné le coup d’envoi de cette révolution qui est au cœur même de notre activité : proposer aux éditeurs de logi-ciels métiers une brique de mobilité. Nous avons identifié les métiers les plus impactés, la propreté notamment, afin d’équi-per les collaborateurs sur le terrain avec un outil permettant de rester en lien avec son entreprise. Les deux fonctionnalités clés à ce moment-là étaient le pointage sur site et un planning à jour à disposition.

Depuis, de nouvelles demandes ont été formulées par les entreprises de propreté… ?

Les attentes sont nombreuses et variées qu’elles viennent de nos clients ou des clients de nos clients. Notre atout majeur est d’ap-porter tout un écosystème digital qui permet de fluidifier et de multiplier les usages pour trouver celui qui conviendra le mieux. Notre solution est totalement ouverte et assure la cohabitation entre différentes technologies. Cette brique de mobilité fonc-tionne avec les logiciels et les éditeurs présents sur le marché et permet aussi d’aller plus loin en générant des données récupé-rables par n’importe quel utilisateur. Notre boîtier Penbase Poc-ket est déjà un élément de l’IoT (internet des objets).

Cette technologie sera-t-elle à la portée de toutes les entreprises ?

Oui, bien sûr ! À condition que l’on sache faire la différence entre les besoins des TPE/PME et des grands groupes. Nous sommes dans un moment où les entreprises sentent que la digitalisation va être un levier, en passant de la contrainte à l’opportunité. Nous avons vécu cette évolution avec d’autres métiers qui ont les mêmes soucis de marge que la propreté et les réserves ont été levées. Notre solution a un coût, mais nous arrivons à le réduire au maximum grâce aux partenariats de longue date que nous avons avec des fabricants et des opérateurs. Notre vraie valeur ajoutée c’est la mobilité !